Une version inconnue de «Suite française» d’Irène Némirovsky