Une oubliée sous les feux de la rampe : le cas Némirovsky

lussone teresa manuela
2016

À son époque Irène Némirovsky était connue à la fois de la critique et du grand public. En 1929, la parution de David Golder la consacre comme écrivain de succès alors qu’elle est encore très jeune. Puis, pendant les années 1930, Irène Némirovsky publie presque un roman par an : les principales revues de l’époque consacrent toujours de l’espace à ses ouvrages et on parle d’elle même dans les chroniques mondaines. Toutefois, après sa déportation, Irène Némirovsky tombe dans l’oubli : des années 1940 à 2004, ses œuvres continuent à être publiées régulièrement sans pourtant attirer l’attention de la critique ni du public. L’article vise à rechercher les raisons de cet oubli qui touchent, en réalité, plusieurs domaines. Si d’un côté l’oubli de cette écrivaine, victime du pays qu’elle considérait comme sa patrie de l’esprit, peut être lu comme le symptôme du refoulement d’une saison embarrassante de l’histoire française, de l’autre il est aussi motivé par des raisons strictement littéraires.
File in questo prodotto:
File Dimensione Formato  
2016_Lussone_Une oubliée sous le feux de la rampe.pdf

accesso aperto

Tipologia: Documento in Versione Editoriale
Licenza: Creative commons
Dimensione 259.75 kB
Formato Adobe PDF
259.75 kB Adobe PDF Visualizza/Apri

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11586/249737
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? 0
social impact