L’interculturel et l’écriture migrante au Québec: le cas littéraire de Dany Laferrière

ylenia de luca
2018

Le tissu social et culturel du Québec s'est profondément transformé depuis une vingtaine d'années. Le Québec, et la ville de Montréal tout particulièrement, est devenue de plus en plus plurielle. De manière presque irréversible, les frontières se sont déplacées ou réduites. Dany Laferrière, écrivain originaire d'Haïti, a décidé, à la suite de son exil volontaire au Québec, de publier exclusivement à Montréal et en français et de vivre à Miami, d'écrire d'un espace à la fois intérieur et périphérique à la société québécoise. Sa marginalité s'exprime à la fois explicitement dans le matériau thématique de son écriture et textuellement à travers des choix de langage et de forme. "Auteur déplacé", il n'aime pas les classifications : noir, haïtien, français, québécois, etc. mais est considéré comme un écrivain américain tout court. Son américanité, accompagnée d'une écriture opaque, nomade et vagabonde, révèle une appartenance identitaire plurielle et une appartenance culturelle hybride. Montréal, Miami, New York ne sont que ses espaces d'écriture, car pour Laferrière, la littérature est un voyage et non un lieu de confinement.
File in questo prodotto:
File Dimensione Formato  
de Luca.pdf

non disponibili

Descrizione: Articolo principale
Tipologia: Documento in Versione Editoriale
Licenza: NON PUBBLICO - Accesso privato/ristretto
Dimensione 223.89 kB
Formato Adobe PDF
223.89 kB Adobe PDF   Visualizza/Apri   Richiedi una copia

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11586/229655
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact