L'OPACITÉ GLISSANTIENNE DANS L'ÉCRITURE HAÏTIENNE-QUÉBÉCOISE