Les hantises d’une « âme rétrospective ». Réminiscences éminesciennes dans « Luceafăr 1962 » et « Liliacul » de Radu Stanca