Relectures des "Précieuses ridicules": entre affectation langagière et raffinement des mœurs