“Sa robe estoit…”: costumes, vêtements et accessoires chez Pierre de Brach