Sur l'usage des métaphores linguistiques en psychopathologie clinique