Les "Cartels" de Pierre de Brach entre réalité et maquillage poétique